Rechercher

AU COEUR DE SOI



Longtemps j'ai cherché, Cherché à l'extérieur, Des signes, des messages, le chemin,


Longtemps j'ai cherché, Au travers d'un regard, d'une parole ou d'un geste, Cette partie qui me manquait pour me compléter,


Longtemps j'ai ressenti de la colère, Le ne pas être comprise, entendue, respectée dans mes choix, M'érigeant en guerrière pour faire comprendre mon combat,


Longtemps j'en ai voulu, A mes ancêtres, à mes parents, et à moi même, De ressentir toute cette boule de sensibilité, cette éponge absorbant les souffrances des autres,


Alors longtemps j'ai cherché... Des personnes pour me sécuriser, me rassurer, Pour m'encourager et me comprendre,


Longtemps j'ai cherché tout ce qu'il me manquait, A l'extérieur… toujours en quête de LA clé pour me sauver, Chez des personnes, dans des lieux, dans des situations...


Et à force de chercher, ce que je ne trouvais pas... J'ai fini par me résigner, J'ai cédé, et enfin ouvert la porte secrète,


J'ai fini par ouvrir la porte de mon propre intérieur, de mon temple bien gardé, Un temple immense de possibles, Avec son éblouissante lumière et ses cachettes sombres aussi,


J'ai alors pris conscience à ce moment que toutes les clés étaient en moi, Que le secret et sa vérité se trouvait dans l'unité de son cœur, de son Soi, Que ce sentiment de séparation n'avait donc plus de place… puisque j'était enfin unie dans toutes mes parties,


J'ai alors cessé de rechercher... A me compléter dans les relations, à me rassurer dans les regards, à me justifier dans les incompréhensions, A prouver au monde et à moi même qui j'étais,


Et en toute humilité, et dans le plus profond des respects, J'ai appris à écouter mon cœur, et mon corps, A suivre mon intuition profonde, loin des jugements d'autrui,


J'ai appris à me regarder avec amour, Et à regarder l'autre avec ce même amour, J'ai appris que tout est expérience et que tout a un sens,


Dans la douleur comme dans la beauté, Dans l'obscurité comme dans brillance, Dans la collectivité comme dans l'isolement,


J'ai appris que le mot "cœur" avait un véritable sens, et que celui-ci s'exprimait dans les actes plus que dans les paroles, Et à ne pas le verrouiller dans les coups et les blessures, Mais à le garder bien ouvert en continuant d'avoir la foi,


Je me suis alors sentie vraiment libre, Libre de vivre, de faire, de penser, d'agir, de dire, de crier, de jouer, de créer... Car je suis l'unique gardienne de mon temple et de ma liberté,


Je serai à jamais cette femme libre et sauvage, Cette femme en chemin, Cette femme du monde, reliée à sa tribu de cœur.

3 vues

Me contacter

14 Place de la Poste, 30131 PUJAUT

chloeriviere@orange.fr  |  Tel: 06 48 30 68 19

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon